Chaud / Froid

Quels sont les sujets traités par la technique thermique ?

La technique de chauffage dans le secteur du bâtiment comprend la production, le stockage et la distribution de chaleur pour le confort (chauffage et eau chaude sanitaire) ainsi que la chaleur industrielle. Les principales sources d'énergie pour la production de chaleur sont : le bois (bûches, pellets, copeaux de bois), la chaleur solaire, la chaleur récupérée, le chauffage urbain, le mazout, le gaz. Les pompes à chaleur utilisent comme source de chaleur : la chaleur ambiante, l'eau souterraine, l'eau du lac ou de la rivière ou la chaleur géothermique.

La cogénération (chaleur et électricité) permet de produire de l'électricité en utilisant simultanément la chaleur résiduelle. Le stockage de la chaleur de l'eau, de la glace et de la chaleur géothermique sont les principaux accumulateurs de chaleur. Les unités de stockage avec les matériaux à changement de phase (MCP) sont en cours de développement.

Quels sont les sujets traités par la technologie de la réfrigération ?

La technique du froid concerne les systèmes de production de froid pour le refroidissement de locaux ou de marchandises et pour les applications de congélation. Les machines frigorifiques sont des pompes à chaleur. Selon la gamme de capacité : évaporateur direct, refroidisseur compact, refroidisseur d'eau, refroidisseur sec ou humide. Les réfrigérants utilisés sont en constante évolution.

 

Articles les plus lus

Source: màd

Consultant incitatif contre les combustibles fossiles

Depuis fin 2019, les chauffagistes titulaires d’un certificat fédéral de compétence et les chefs monteurs titulaires du brevet professionnel BP, entre autres, peuvent se former en tant que consultant incitatif pour le chauffage renouvelable.

L’objectif du programme «Chauffez renouvelable» est de fournir aux propriétaires de bâtiments des conseils pertinents concernant les alternatives pour le remplacement 1:1 des installations de chauffage, et particulièrement celui des installations fossiles. L’accent est mis sur la réduction des émissions de CO2 et l’augmentation de l’utilisation des énergies renouvelables. Si le remplacement d’un ancien système de chauffage au mazout n’est évalué avec le maître d’ouvrage qu’une fois hors service, l’installation d’un nouveau système de chauffage au mazout est généralement le moyen le plus facile et actuellement le moins onéreux. Dans ce contexte, la réflexion quant aux alternatives est de courte durée. Ainsi, l’installateur installera une nouvelle installation usant d’un combustible fossile chez son client et celle-ci restera alors en service pendant les 15 à 20 prochaines années.
Afin d’éviter cette situation, l’installateur peut inciter le propriétaire à réfléchir à une rénovation durable de son système de chauffage le plus tôt possible, idéalement à l’occasion d’autres travaux de maintenance ou de petites réparations des installations sanitaires ou de chauffage. Sur la base d’une liste de contrôle, le consultant fait l’état des lieux du système existant. Avec les informations ainsi collectées, les consultantes et consultants peuvent présenter une solution de chauffage sur mesure avec des énergies renouvelables. Le propriétaire peut ainsi réfléchir à temps au passage d’une énergie de chauffage fossile à une énergie de chauffage écologique sans être pressé par le temps. À partir de 2050, la Suisse devrait être climatiquement neutre et ne plus émettre de gaz à effet de serre. De nombreuses mesures devront être prises et le remplacement intelligent des systèmes de chauffage serait un grand pas dans la bonne direction.

Quels sont les avantages pour l’installateur?

Selon le Conseil fédéral, la Suisse ne devrait pas émettre dans l’atmosphère plus de gaz à effet de serre que ce que les réservoirs naturels ou techniques sont en mesure d’absorber d’ici 2050. Cela signifie que les chauffages qui fonctionnent aujourd’hui encore avec des énergies fossiles (environ 900 000 chauffages au mazout et au gaz naturels) devront être remplacés. Pour y parvenir avant 2050, il faudra remplacer 30 000 chauffages fossiles par an. Le programme «Chauffez renouvelable» soutient les propriétaires de bâtiments pour le passage aux énergies renouvelables. Les planificateurs et installateurs sont
encouragés à apporter leur contribution. En tant que spécialistes, ils sont en première ligne pour une utilisation de l’énergie durable et transmettent leurs connaissances spécifiquement aux propriétaires de bâtiments privés. Pour un conseil incitatif sur place, il faut compter de 1 à 2 heures (sans tenir compte du voyage). De nombreux cantons versent une contribution au conseil incitatif, à condition qu’il soit effectué par un consultant officiellement formé à cette fin (les cours sont proposés gratuitement). Les spécialistes de la branche bénéficient ainsi de ce programme de multiples manières:
indiquer la voie vers une technique du bâtiment durable en tant que consultant compétent proposer des conseils encouragés par la majorité des cantons obtenir la base d’une offre pour la rénovation climatiquement neutre de chauffage
se distinguer d’un simple installateur de remplacement
instaurer une relation approfondie avec le client
être recommandé pour d’autres rénovations dans le voisinage par des clients satisfaits

La USTSC recommande le programme de conseil incitatif

Lors d’une réunion en février 2019, le comité d’administration de la USTSC a décidé de recommander à ses collaborateurs de participer au programme «Chauffez renouvelable». En plus de Suissetec et d’autres associations professionnelles, nous nous engageons à atteindre les objectifs d’une Suisse climatiquement neutre. A partir de 2020, 30 000 systèmes de chauffage fossiles devront être remplacés chaque année. Une enquête menée en 2017 auprès de propriétaires privés dans la ville de Zurich a montré que plus de 80 % des systèmes de chauffage ont été remplacés par un autre système à combustible fossile. A la question sur le centre d’information le plus digne de confiance, les chauffagistes et les consultants en énergie ont été cités le plus souvent, malgré l’Internet et les organismes officiels. Conformément aux attentes, le remplacement du chauffage a été jugé moins intéressant qu’une nouvelle cuisine ou une belle salle de bains en termes de volonté d’investir. Avec des arguments pertinents, il serait toutefois possible de convaincre de nombreux propriétaires des avantages durables et des économies réalisables en passant aux énergies renouvelables.