Façade

L’enveloppe du bâtiment, c’est quoi ?

En tant que structure géométrique, l'enveloppe du bâtiment sépare l'intérieur de l'extérieur d'un bâtiment et sert de barrière contre les précipitations, l'air extérieur, la température extérieure, le bruit et le rayonnement. La coque se compose généralement de plusieurs couches fonctionnelles, telles que la couche porteuse de base, la couche d'isolation thermique, l'étanchéité à l'air, la couche pare-vapeur, etc.

Le ferblantier, en tant que spécialiste de l'enveloppe du bâtiment ?

Il faut mentionner le groupe professionnel des installateurs et des ferblantiers qui équipent une maison habitable avec des éléments qui la rendent étanche, comme les gouttières, les tuyaux d'évacuation, les encadrements de cheminée, les appuis de fenêtre et les systèmes de protection contre la foudre ou les rideaux de façades métalliques.

Articles les plus lus

Source: Arthur Rüegg, Silvio Schmed

Le pavillon Le Corbusier renaît à Zurich

Le seul ouvrage construit en Suisse alémanique par l’architecte originaire de La Chaux-de-Fonds rouvre au public, fraîchement rénové. Retour sur son histoire mouvementée.

L’architecte Charles-Edouard Jeanneret, alias Le Corbusier, a dessiné les esquisses de sa maison zurichoise dans son cabanon du cap Martin, face à la mer. Mais c’est un vent lacustre qui accueille les visiteurs venus découvrir le pavillon Le Corbusier
en ce mois de mai pluvieux. Cet ouvrage situé dans un parc au bord du lac de Zurich, à la fois maison et lieu d’exposition pour les œuvres de l’architecte franco-suisse, est ouvert au public depuis le mois de
mai 2019.
Pour cette rénovation, qui a mobilisé les deux architectes spécialistes de Le Corbusier Arthur Rüegg et Silvio Schmed durant seize mois, il a fallu retaper la carcasse rongée par la rouille, rendre à la façade et à la toiture leur étanchéité, assainir les éléments pollués au PCB, soulever chaque dalle du sous-sol pour restaurer le chauffage au sol ou encore réactiver le réseau électrique. Coût de la rénovation: 5,4 millions de francs, partagés entre commune, canton et Confédération. Aujourd’hui, la ville affiche sa fierté d’abriter, dans un écrin de verdure au bord du lac, ce «joyau architectural».